TILIA CORDATA (Tilleul des bois à petites feuilles)

Le tilleul à petites feuilles (Tilia cordata Mill.) est un arbre du genre Tilia et de la famille des Tiliaceae, ou des Malvaceae selon la classification phylogénétique.

Parmi ses autres noms vernaculaires, citons : Tilleul à feuilles en cœur, tilleul des bois, tilleul mâle, tilleul d'hiver.

Tilia cordata est un arbre de 20 à 30 m, caducifolié dont la longévité est élevée (jusqu'à 500 ans). Il rejette de souche et drageonne. Ses fleurs, hermaphrodites, fleurissent en juillet et sont pollinisées par les insectes. Ses fruits sont, quant à eux, dispersés par le vent.

Tilia cordata s'hybride avec Tilia platyphyllos pour donner Tilia ×europaea L. (Tilleul très utilisé à des fins ornementales).

Description

Son houppier : est large et étalé, arrondi à branches arquées et retombantes. Son écorce peu épaisse est à l'état juvénile gris-verte, lisse et luisant. En vieillissant, elle devient gris-brun et crevassée en long. Ses jeunes rameaux sont alternes, glabres, luisant, brun-vert à rouges.

Ses bourgeons : sont globuleux glabres, vert à rougeâtre, à 2 écailles visibles.

Ses feuilles : sont alternes, longues de 3 à 8 cm, à contour circulaire, en forme de cœur, finement dentées et glabres. Elles sont vertes dessus et glauques dessous. Leur pétiole est long et glabre. Elles présentent une touffe de poils roux à l'aisselle des nervures de la face inférieure (mais blancs en début de saison).

Ses fleurs : sont régulières, jaunes blanchâtres et constituées d'une bractée foliacée persistante.

Ses fruits : sont globuleux, petits (5 à 8 mm de diamètre) à côte saillante.

photo 1 tilia cordata Fleurs 

feuille

photo 2 tilia cordata Ecorce 

feuille

photo 3 tilia cordata Fruits

feuille

photo 4 tilia cordata Aspect hivernal

feuille

photo 5 tilia cordata Bourgeons

feuille

photo 6 tilia cordata Tronc

feuille

Distribution

Le Tilleul à petites feuilles est eurasiatique et médioeuropéen.

En France, il est commun dans l'Est et les Pyrénées, plus rare dans l'Ouest, assez rare en région méditerranéenne. Il se déploie de jusqu'à 1500 m (étage collinéen et montagnard). Cette espèce préfère les situations demi-ensoleillées. Elle préfère les sols assez profonds légèrement acides à basiques.

Utilités et usages variés

Plante mellifère, bois homogène, mais faiblement résistant. Il est inadapté à la construction. On l’utilise alors en ébénisterie, moulure pour cadre, sculpture, tournerie, placages, pâtes à papier, panneaux de fibres et de particules. Il donne un excellent charbon de bois recherché pour le dessin et pour ses propriétés filtrantes.

Bois

En Europe, le bois de Tilia cordata est plus apprécié que celui de Tilia platyphyllos, car ce dernier est réputé pour être plus tendre et moins résistant, le tronc souvent plus large mais présentant des formes moins satisfaisantes. Faute d'études scientifiques, il est actuellement impossible de distinguer avec certitude le bois de Tilia platyphyllos de Tilia cordata. Apprécié pour son homogénéité et son travail facile, le bois de Tilia cordata ne convient pas là où une forte résistance mécanique est nécessaire.

Caractéristiques communes des bois de Tilleul

photo 7 tilia cordata 
Coupe d'un tronc  feuille

Le bois de Tilleul est homogène, aux limites de cernes peu marquées. L'aubier et le bois ont un cœur non distinct. Il est jaunâtre à roussâtre, blanchâtre ou rosâtre, parfois veiné de vert avec quelques tâches médullaires. Il a une odeur de poussière.

Le bois est de densité faible pour les espèces européennes, et moyenne pour celles d'Amérique du Nord. Il est tendre et facile à travailler, à scier, tourner et sculpter. Au séchage, il se rétracte fortement. Une fois sec et mis en œuvre, il est très stable. Ce bois est peu durable et inadapté aux utilisations extérieures, mais est correctement durable à l'état sec.

En Europe, le bois de Tilia cordata est plus apprécié que celui de Tilia platyphyllos, car ce dernier est réputé pour être plus tendre et moins résistant, le tronc souvent plus large mais présentant des formes moins satisfaisantes. Faute d'étude scientifique, il est actuellement impossible de distinguer avec certitude le bois de Tilia platyphyllos de Tilia cordata.

Apprécié pour son homogénéité et son travail facile, le bois de Tilia cordata ne convient pas là où une forte résistance mécanique est nécessaire. Il a néanmoins de nombreuses utilisations :

  • Traditionnelles : sculpture, sabots légers, ustensiles de cuisine, instruments de dessin, bobines de fils, plateaux d'imprimerie, pinceaux plats, crayons, allumettes, moules de fonderie, meubles, jouets, boîtes et récipients deivers, lutherie, ruches, prothèses, instruments de musique (virginal flamand), etc. Dans l'art sacré orthodoxe, le tilleul est le seul bois autorisé comme support des îcones.
  • Comtemporaines : bois d'ébénisterie (parties sculptées), sculpture de toutes sortes, tournerie, crayons, plaçages, pâtes à papier, panneaux de fibres et de particules.

Le charbon de bois, quant à lui, est très prisé pour le dessin et ses propriètés filtrantes, c'est un combustible médiocre mais à forte chaleur rayonnante. il entrait également dans la composition de poudre à fusil.

Corderie

On utilise l’écorce interne, appelée « teille » ou « tille », du tilleul pour confectionner de la ficelle et de la corde d’une grande qualité.

Le cordier utilise différents peignes aux dents plus ou moins longues et écartées (aussi appelés séran). Le plus grossier sert à débarrasser le chanvre des débris de bois (c'est le teillage), le plus fin sert à séparer les fibres en fils très fins (c'est le peignage).

Vient ensuite le filage. Pour cela, le cordier prend de la filasse qu'il tient dans un tablier autour de la taille. Après avoir fait une boucle qu'il accroche au rouet, le cordier va dévider le chanvre tout en reculant le long de l'aire qui peut mesurer jusqu'à cent mètres, tandis que le tourneur fait mouvoir la roue. Cela a pour effet de produire un fil tordu sur lui-même soutenu de près en près par des râteliers (sorte de râteau). Tout l'art du cordier consiste à dévider le chanvre le plus régulièrement possible.

La dernière étape consiste à réunir les fils et à les tordre ensemble pour faire des cordes. Ce travail peut s'effectuer sur le rouet pour les petits diamètres ; pour les tailles plus importantes, on utilise un chariot. Le principe, qui est toujours le même, consiste à réunir plusieurs fils, par torsion, pour produire un toron, puis plusieurs torons pour obtenir une corde. La corde terminée est enduite d'une solution de colle et d'eau.

Propriétés médicinales

Le Tilleul fait partie des 34 plantes médicinales légalement en vente libre en France.

Les fleurs

photo 8 tilia cordata

Fleurs (Tilia cordata) feuille
Les fleurs du tilleul commun renferment du mucilage, des huiles essentielles (38%, dont le farnésol) des tanins, des glucosides, des gommes, des sucres, du manganèse et de la vitamine C. En teinture-mère ainsi qu'en infusion, elles sont recommandées dans de nombreux cas de troubles nerveux (fatigue, crises d'angoisse, neurasthénie), de migraines, de grippe, et d’insomnies. Ces fleurs sont des antidépresseurs, des euphorisants et des sédatifs. Elles seraient également antispasmodiques, diaphorétiques et rendraient le sang plus fluide et favoriseraient sa circulation. À dose plus forte, l'infusion devient excitante et peut causer des insomnies. On a par contre surestimé les capacités du tilleul dans le traitement de véritables névroses ou même de l'épilepsie.

Usages alimentaires

Les fleurs

Le tilleul est connu pour ses inflorescences parfumées, dont on fait des infusions au goût agréable. Mais on peut également les ajouter aux salades estivales afin de les parfumer.

La sève

Récoltée lors du débourrage des bourgeons, la sève de tilleul peut être bue à l'instar de celle du bouleau. Il est possible d'en faire du sirop (opération fastidieuse compte tenu de la très faible quantité de saccharose présent dans cette sève). Pourtant il est mentionné dans certains ouvrages, l'existence de morceaux de sucre de Tilia ×europaea9.

Les feuilles

Les jeunes feuilles des tilleuls originaires d'Europe sont comestibles crues. Elles sont légèrement mucilagineuses et ont un goût agréable. Elles accompagnent aisément une salade. Ces feuilles contiennent des sucres intervertis, facilement assimilables, même par les diabétiques.

Les feuilles parvenues à leur maturité, une fois séchées, pulvérisées, tamisées, créent une farine verte très nutritive (riche en protéines) qui fut utilisée en France lors de la Seconde Guerre mondiale. Un kilogramme de feuilles fraîches donne 300 grammes de farine. Mêlée à des farines communes, on en fait du pain ou de la bouillie.

Les feuilles séchées ont également été employées en lieu et place du thé.

Les fruits

photo 9 tilia cordata

 Tilia cordata, fruits feuille

Les fruits contiennent une huile grasse. Le chimiste français Missa découvrit au XVIIIème siècle qu'en broyant et en malaxant les fruits avec des fleurs de tilleul, on obtenait un produit dont l'arôme était très proche de celui du chocolat. On tenta de commercialiser ce procédé en Prusse. Pourtant cet ersatz de chocolat fut abandonné car il se décompose trop rapidement.

Des fruits torréfiés, il a été fait un succédané du café.

Symbolique


photo 10 tilia cordata

feuilles en forme de coeurfeuille

La mythologie en a fait un symbole d'amour et de fidélité.

Les tilleuls ont des feuilles en forme de cœur

Galerie Photos

photo 11 tilia cordata

photo 12 tilia cordata

photo 13 tilia cordata


Retour tableau "Liste des Arbres" 

fleche

036

Sommaire

fleche

036

Lexique "Tilia cordata"

fleche

036


 fleche haut
 fleche bas