QUERCUS ROBUR (Chêne pédonculé)

Le Chêne pédonculé (Quercus robur L. = Q. pedunculata Ehrh.) est un arbre à feuillage caduc des régions tempérées de l'hémisphère nord, appartenant à la famille des Fagacées. Ses différents noms viennent du latin robur fort et pedunculatus pédonculé car le fruit est porté par un long pédoncule.

Il porte aussi les appellations chêne blanc, chêne femelle, gravelin, chêne à grappe, châgne.

Etymologie

Nom français issu du latin Robur (de ruber) en référence à la couleur du bois (rouge). Pedunculata en référence au long pédoncule qui supporte les fleurs et les glands.

Description

Cet arbre, au houppier irrégulier, large et haut, peut atteindre 50 mètres de haut et 2 mètres de diamètre. Sa longévité est de 700 ans environ. Il existe cependant quelques arbres remarquables dont l’âge a été estimé à 1400 ans, voir 2000 ans. Son système racinaire est particulièrement développé et la racine maîtresse, pivotante, peut atteindre plusieurs mètres de profondeur.

Ses branches : Massives et tortueuses, naissent très bas sur le tronc et se terminent en rameaux rapprochés.

Son écorce : est de couleur grise lisse dans les première années de croissance, elle laisse apparaître des sillions longitudinaux de plus en plus profonds à partir de 20 ou 30 ans.

photo 1  quercus robur

Ses feuilles : simples, alternes, de 7 à 15 cm de long et d’environ 8 cm de large, ont une forme ovoïde. Elles sont découpées en 5 à 7 paires de lobes arrondis asymétriques, séparés par des sinus relativement profonds. De couleur vert foncé sur le dessus, elles présentent une coloration plus pâle en dessous. La base du limbe est étroite et comporte 2 petits lobes en oreillettes.

photo 2 quercus robur

Son fruit : le gland, est un akène. De forme ovoïde et allongée, il mesure 1,5 à 3 cm de long. Les fruits sont en général groupés par 2 ou 3 sur un long pédoncule. Une cupule écailleuse couvre le tiers du fruit. Leur couleur évolue du vert au brun (fruit mature). La fructification a lieu en septembre et en octobre.

photo 3 quercus robur

Habitat

Ses inflorescences femelles : de taille réduite (1 mm environ), solitaires ou groupées, sont placées dans une cupule à l’extrémité d’un long pédoncule. Elles apparaissent sur les pousses annuelles, peu de temps après la feuillaison.

Ses inflorescences mâles : sont des châtons allongés, pendants et de teinte jaunâtre. Elles croissent sur les anciennes pousses de la fin du mois d’avril jusqu’en mai.

Espèce rustique, le chêne pédonculé croît en pleine lumière, en dessous de 500 mètres d’altitude (étage collinéen) dans des sols riches, profonds, argileux et dans les plaines alluviales. Il se rencontre aussi dans les sols sableux et arides mais y croît assez mal. Il accepte mieux les changements climatiques que le chêne sessile. En forêt, il constitue essentiellement la strate arborescente des taillis-sous-futaies. Son feuillage ajouré permet le passage de la lumière et le développement des semis et sous-bois arbustif.

Répartition géographique

photo 4 quercus robur

Le chêne pédonculé se rencontre dans toute l’Europe et jusqu'à l’Oural à l’est, avec des exceptions comme le nord de la Scandinavie et certaines régions méditerranéennes.

En France, il se rencontre partout sauf dans les alpes du sud et le pourtour méditerranéen.

Galerie Photos

photo 5 quercus robur

photo 6 quercus robur     photo 7 quercus robur

photo 8 quercus robur


Retour tableau "Liste des Arbres" 

fleche

036

Sommaire

fleche

036

Lexique "Quercus robur"

fleche

036