PRUNUS PADUS (Cerisier à grappes)

Arbuste ou petit arbre de 5 à 15 m dont la longévité est supérieure à 50 ans. Il rejette assez facilement de souche et produit des drageons naturellement.

La floraison se déroule de mai à juin. C'est une espèce post pionnière nomade.

Descriptions morphologiques

Cet arbuste est souvent formé d'une cépée de brins dont l'écorce est d'abord brun-rouge, puis légèrement crevassée à très forte odeur.

Les rameaux : sont glabres, à lenticelles rousses et possèdent une forte odeur fétide caractéristique.

Les feuilles : sont alternes, ovales (6 à 10 cm), aigües et finement denticulées. La floraison donne des petites fleurs blanches en grappes dressées, puis tombantes, odorantes.

Le fruit : est une petite drupe noire et luisante.

01   photo 2 prunus padus

Descriptions de son biotope

C'est une espèce commune dans le Nord-Ouest de la France et disséminée ailleurs. Cette espèce préfère les situations de demi-ombre. Elle préfère les sols légèrement acides à basiques avec une très large amplitude quant à l'humidité du sol.

On en trouve dans des bois humides, des friches, au bord de l'eau ou en haies.

Habitat

Le cerisier à grappes pousse partout en Amérique du Nord, au-dessus du 40e parallèle. On le retrouve en bordure des forêts ou dans les champs, le long des cours d’eau ou des routes et parfois sur des pentes rocailleuses. C’est une espèce dite de lisière, mais elle pousse bien parmi les arbustes ou même en forêt où elle tolère l’ombre de façon modérée. Elle colonise les sites ayant été perturbés par une coupe forestière. Le cerisier à grappes préfère les sols riches, sablonneux et humides avec un pH de 6,5 à 7,5. Le drainage doit être de bon à moyen ; il ne tolère pas les inondations prolongées.

Il croît sous des couverts d’érable à sucre, de frêne d’Amérique, de bouleau jaune, de chêne, de pin, d’épinette rouge et de sapin baumier. On le retrouve donc surtout sur le pourtour de la Gaspésie. Le Groupement agro-forestier de la Ristigouche évalue que le potentiel es très bon dans la région de la Matapédia et des Plateaux. Le potentiel ailleurs en Gaspésie n’est pas connu.

Domestication

L’arbuste, aux racines fibreuses et peu profondes, se transplante bien au printemps et à l’automne. On peut également multiplier le cerisier à grappes par semis, bouture, drageons ou encore par division de la couronne.

Le cerisier devient productif à partir de sa quatrième année et sa production augmente graduellement. Il vit en moyenne entre 100 et 200 ans et le rendement d’un arbuste poussant dans de très bonnes conditions est évalué à 14kg de fruits dans la vallée de la Matapédia.

Toutefois, on remarque qu’il est souvent attaqué par le nodule noir et qu’il est fragile aux gels.

En plantation, l’espacement entre les plants doit être d’environ 1 à 1,5 m. Lorsque la cueillette se fait de façon mécanique, les allées doivent être espacées de façon à laisser de la place à la machinerie, soit au moins 4 m. Il est préférable que la plantation soit orientée du nord vers le sud afin équilibrer la quantité de lumière et de limiter l’insolation.

Propriétés et Utilisations

Utilités et usages variés :

Le bois ressemble à celui du merisier. Bois assez dense et dur, tenace. Bon bois de chauffage sous forme de fagots.

Culinaires :

Les cerises à grappes s’utilisent dans la fabrication des concentrés, des gelées, des sirops, des coulis, des sauces, des jus, des confitures, des pastilles, du vin et même de l’hydromel. Les fruits peuvent être consommés frais, mais ils sont très pâteux et plusieurs les jugent désagréables. La congélation et la transformation contribuent à diminuer leur astringence.

Ornementales :

Le cerisier à grappes devient de plus en plus populaire comme arbuste ornementale.

Médicinales :

Les cerises à grappes se retrouvent dans les sirops contre la toux pour leurs propriétés sédatives et aromatisants. Elles auraient également des propriétés laxatives, comme la plupart des petits fruits. La queue des cerises serait diurétique. Des études menées au Manitoba sur l’huile essentielle de la cerise à grappes pourraient diversifier l’utilisation du fruit.

Galerie Photos

photo 3 prunus padus         

    photo 401 prunus padus     502

402          photo 501 prunus padus

         photo 6 prunus padus


Retour tableau "Liste des Arbres" 

fleche

036

Sommaire

fleche

036

Lexique "Prunus padus"

fleche

036