Lexique
034
Biochimie
Science qui étudie la structure chimique des êtres vivants et les phénomènes chimiques qui accompagnent les manifestations de la vie.
Fonction chlorophyllienne
La photosynthèse est permise par la chlorophylle des plantes, pigment vert qui fait office de catalyseur dans une réaction produisant du glucose à partir des matières premières indispensables que sont le gaz carbonique et l’eau.

La plante utilise le gaz carbonique absorbé par les pores situés à la surface inférieure des feuilles (appelée stomates). Les stomates sont constitués de deux cellules qui ménagent entre elles un orifice, l’ostiole, par où circulent les gaz. L’ostiole peut être ouvert ou fermé, et la photosynthèse peut entrer dans la feuille.

L’eau est puisée dans le sol, absorbée par les racines.
Sous l’effet de la lumière, de l’énergie est nécessaire
- pour briser les liaisons du gaz carbonique et de l’eau ; il y a libération de l’oxygène.
- pour recréer les liaisons entre les mêmes atomes, cette fois, à l’intérieur du glucose.

Cette énergie vient du soleil, plus précisément des particules qui constituent la lumière, les photons. En absorbant les photons solaires, les molécules dégagent l’énergie nécessaire aux réactions chimiques qui se produisent dans les plantes.

La nouvelle énergie se trouve alors emmagasinée dans les liaisons de la molécule de glucose. En cas d’indigestion par des herbivores et autres végétariens, cette réserve d’énergie dans la plante passera dans le corps de ces animaux et de l’homme. La digestion l’isole des autres éléments, dont la plupart seront rejetés, et les transporte dans les cellules. C’est là - et non dans les poumons - qu’à lieu la respiration, réaction entre le glucose et l’oxygène transporté jusqu’à la cellule par le sang, plus précisément l’hémoglobine des globules rouges.
Ecosystème
Ensemble écologique constitué par un milieu (sol, eau, etc…) et des êtres vivants, entre lesquels existent des relations énergétiques, trophiques, etc…

Développement durable
Un développement durable qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation social impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.
Génome
Ensemble des chromosomes d’un gamète mâle ou femelle.

Oligo-élément
Ensemble qui existe à l’état de trace dans l’organisme, à la vie duquel il est indispensable.

Dévonien
Période de l’ère primaire qui suit le silurien et précède le carbonifère.

Grâce à la photosynthèse
- Les plantes captent l’énergie solaire, et par un processus biochimique, la transforme en matière organique. Les plantes sont les seuls organismes à fabriquer leur propre nourriture.

- L’énergie est emprisonnée dans des molécules à base de carbone, lesquelles la libèrent ensuite à l’intérieur des organismes des animaux, dont l’homme. La nourriture végétale est la base des chaînes alimentaires jusqu’à l’homme qui en a un besoin vital.
Il y aurait donc apparemment avantage à éclairer les productions la nuit
Grâce à la fonction chlorophyllienne : les plantes sont les seuls organismes à produire de l’oxygène sur la terre.

Les forêts en accroissement rééquilibrent ainsi le milieu en oxygène (un hectare de futaies fixe chaque année 6 à 10 tonnes de carbone et libère dans le même temps 12 à 20 tonnes d’oxygène). Les forêts sont les « poumons de la terre », tous les animaux qui la peuplent inspirent de l’oxygène dont ils ont un besoin vital. Il y aurait donc apparemment avantage à un éclairage nocturne qui empêcherait le déficit d’oxygène dû à l’interruption de la photosynthèse de la nuit.
Cryptogame
Se dit des végétaux dont les organes sont cachés ou peu apparent. Ce sont les champignons, les mousses, etc.…

Puits de carbone
Au sens large, un puits de carbone ou puits CO2 est un réservoir naturel ou artificiel de carbone dont la taille augmente constamment, à l’inverse d’une source de carbone. Les principaux puits étaient les processus biologiques de production de charbon, pétrole, gaz naturel et hydrates de méthane et roches calcaires. Ce sont aujourd’hui les océans et certains milieux végétalisés (forêt tempérée essentiellement).

Sommaire

fleche

036



 fleche haut
 fleche bas