LARIX DECIDUA (Mélèze d’Europe)

Le mélèze d'Europe, ou mélèze commun (Larix decidua) est une espèce d'arbre du genre Larix et de la famille des Pinaceae.

Description

Quelques mélèzes en été, dans le sud-est de la France

Les mélèzes se différencient des autres genres de Pinaceae par ses feuilles caduques aciculaires, insérées en rosette sur les rameaux courts ou isolément sur les rameaux longs, et par ses cônes bruns, petits (15 à 40 mm), ovoïdes, restant longtemps attachés sur l'arbre. Larix est le nom de cet arbre en latin classique. Mélèze serait d'origine dauphinoise. L'arbre atteint une taille comprise entre 30 et 40 mètres de haut.

Les plus grandes formations naturelles se situent en Europe centrale. Le mélèze croît dans les Alpes entre 1400 et 2400 m et entre 300 et 1500 mètres dans l'est de l'Europe. En France, on le trouve surtout dans le Briançonnais, le Queyras, l'Ubaye, le Dévoluy, le Mercantour, introduit en dehors des Alpes où il est endémique ; il s'accompagne du pin sylvestre en dessous de 1400 m en adret, du pin cembro au dessus de 2000 m en ubac et de l'épicéa, et çà et là du sorbier des oiseaux et de l'érable champêtre.

C’est une espèce pionnière (elle se développe sur des sols pauvres qu'elle contribue à enrichir). Elle est une espèce largement repandue dans les alpes du sud où elle doit son développement au pastoralisme qui durant des siècles a façonné les alpages. En effet, le melezein est caractérisé par la richesse de son sous-bois.

L'arbre a commencé à être cultivé en Grande-Bretagne en 1629

photo 1 larix decidua

photo 2 larix decidua

Étymologie : du mot alpin "mel", miel. Son nom latin, Larix, vient de son nom gaulois.

Origine : le Mélèze est originaire des Alpes (1200-2400 m d'altitude) et des Carpates.

Habitat : forêts de montagne. Le Mélèze préfère un sol argileux. Ses racines vivent en symbiose avec des champignons qui fournissent des sels nutritifs et reçoivent des hydrates de carbone (idem : Hêtre, Noisetier).

Les aiguilles : du Mélèze améliorent le sol, facilitant l'introduction d'autres espèces, comme l'Épicéa.

Durée de vie : 600 ans.

Taille maximale : 40 m. Son tronc est droit et peut mesurer 1,5 m de diamètre.

Système racinaire : le mélèze a des racines principales profondes et étendues, pour autant que le sol qui l'accueille soit lui aussi d'une bonne profondeur. Un Mélèze isolé a un système racinaire complètement développé qui lui sert d'ancrage.

Écorce : grise et brun rougeâtre, d'abord lisse, puis se fendant en plaques.

photo 3 larix decidua

Port : conique étroit. Les rameaux sont tombants, comme ceux de l'Épicéa.

Feuillage : caduc (exception parmi les conifères). Les aiguilles sont groupées en bouquets de 20 à 40, sur des rameaux courts. Elles sont molles, vert clair, de 3 cm. On ne peut pas confondre le Mélèze avec le Cèdre du Liban car d'une part le rameau qui porte les aiguilles du Cèdre est plus court, d'autre part le port du cèdre est particulier (tabulaire).

photo 4 larix decidua  36

Fleurs : les mâles, réunis en chatons ronds, sont jaunes, sessiles et pendantes, alors que les femelles, réunies en chatons solitaires, sont, au contraire, rouge vif et dressées.

Cônes : bruns ovoïdes (3-4 cm). Ils ont des écailles fines et pointues qui protègent les graines brunes, luisantes et munies d'une aile. La distinction entre Mélèze et Cèdre est certaine avec les fruits (cône dressé de 8 cm du cèdre).

Utilisations : de tous les résineux, le mélèze est celui qui donne le bois le plus durable, le plus solide. Son bois, imputrescible, est exploité pour fabriquer des bateaux, des charpentes, des poteaux, des bardeaux de toiture, des traverses de chemin de fer. On rencontre peu de mélèze en ville, car il supporte mal la pollution.

Galerie Photos

05

photo 6 larix decidua     photo 7 larix decidua


Retour tableau "Liste des Arbres" 

fleche

036

Sommaire

fleche

036

Lexique "Larix decidua"

fleche

036